20 mai 2017

Message from the underworld !

Hooga-hooga !

THE LOOKERS "s/t" CD
Premier véritable album de ces basques après quelques EP et split-singles. Va savoir pourquoi, dans ma tête je les avais prestement rangé dans la case "garage" avec tout ce qui va avec (bon, quand même pas non plus dans celle honnie de "garage de hipsters" comme dirait un pote !), alors qu'en fait.. c'est du punk 77 ! Si si ! Les 13 titres ici présents déroulent un punk-rock mélodique qui ne jurerait pas une seconde au milieu de tous les artefacts issus de la perfide Albion entre 1977 et 1979. En fait, les Lookers sonnent presque comme des Swell Maps en plus carrés et conventionnels ou des Lurkers en plus subtiles et donc moins bas-du-front. Ou alors, surtout, comme tous ces combos nord-Irlandais qui avaient le soucis de l'accroche mélodique pour appuyer leur morgue rock'n'roll: Rudi, Protex ou même les premières démos des Undertones, tiens ! Si j'enquille là les références, c'est certes pour situer le propos mais aussi pour vous démontrer (laborieusement) la qualité du truc. De l'exxxcellent punk-rock power-pop garagesque avec un chant super charismatique et une qualité d'écriture au dessus de la moyenne. On se fait pas chier une seconde et ya même trois / quatre chansons qui se posent un peu là, en terme de hit potentiel: "Cousin Christine" est tubesque au possible et ses paroles sur Christine Boutin sont super bien vues et fendardes ! Je suis carrément surpris, mais c'est vraiment du bonheur, ce skeud ! Chopez le ! (Lookers )

SCUBA DRIVERS "s/t" CD
A la fin des années 80, ces périgourdins m'avaient bien retourné le cerveau. Leur mini-album et leur 45t ont alors tourné régulièrement sur ma platine et leur unique concert à St Etienne est sans doute un des 15 meilleurs que j'ai vu de ma vie (sans déconner !!). Du coup, je suis hyper content de la sortie de cette intégrale ! En plus, comme c'est Nineteen Something qui s'en est chargé (comme les récentes rééditions en vinyl des disques des Rats et des Thugs), c'est du super bon boulot: joli digipack slim, livret blindé d'infos et des tas d'inédits ! On retrouve donc absolument tout ce que le groupe avait enregistré (les 6 titres du LP, les 2 du 45t et 5 autres qui s'étaient retrouvés sur des compiles) plus 6 inédits. J'avais déjà tout ce qui était sorti à l'époque mais je peux vous dire que la demi-douzaine de bonus ne fait pas dans la figuration: pas de fonds de tiroir dispensables mais au contraire des trucs plutôt réjouissants. Pour moi, les Scuba ont été un des rares groupes rock français de ces années là, généralement engoncés dans une tradition/othodoxie r'n'r/garage souvent pesante, à avoir su sublimer un minimum le truc. Bien sûr, tu entends directos qu'ils vénéraient les Real Kids (et plus "Outta place" que l'album sur Red Star, je trouve !) et qu'ils s'inscrivaient dans la lignée Australienne de recyclage du Detroit-Sound (Radio Birdman en tête !), mais c'était extrêmement bien fait, cohérent et racé. Pas une succession de pompages appliqués, donc, mais des chansons de rock'n'roll punky, dynamique et mélodique avec une approche personnelle bien marquée. Alors d'acc', la production trop propre de l'album, ça reste vraiment dommage... mais comment résister à des chansons comme "Ol' teenage boredom" ou "All around", hein ? Les titres live de la fin du CD font d'ailleurs encore plus regretter qu'ils n'aient pas alors bénéficié d'un son plus "brut"... Et puis, "Way too long" qui était sur la compile "La chair humaine ne vaut pas cher" reste pour moi un des quatre ou cinq meilleurs trucs écrits / joués / enregistrés par un groupe français des eighties ! Un tube stratosphérique. Et dire qu'ils n'ont existé que trois ans, pfff. Passez pas à côté de ce skeud, vraiment. ( Nineteen Something )

THE NOODLES "s/t" CD
Même principe (et même label) que le disque précédent: l'intégrale d'un groupe Angevin actif entre 1985 et 1988. Rebelotte aussi: c'est un groupe dont j'ai alors pas mal écouté le 45t et surtout le mini-LP. On rajoute 4 titres de compiles et un inédit, et bim: 13 titres au compteur ! Les notes du livret un brin trop hagiographiques et / ou littéraires pour mes goûts m'ont par contre appris que le batteur n'était autre que celui de Nana Bonnard ! Enculé tête de mort !! Bon, pour autant, les Noodles n'étaient pas dans un registre punk-Chaos, loin s'en faut, mais si à l'époque on les appelait "les petits frères des Thugs", c'était pas pour rien: il y a une communauté évidente de ton et de son entre les deux groupes Angevins. En fait, tu modères les "rythmes ferroviaires", trademark des Thugs, et tu rajoutes un côté mélodique sombre et torturé, paf, t'as les Noodles ! Ok, je résume à la hache, là, mais ya un peu de ça. Mais en fait, c'est surtout de pas mal de groupes australiens qu'on peut les rapprocher: New Christs et Died Pretty en tête, pour le côté high-energy et ombrageux des premiers et celui tourmenté  des seconds. C'est marrant, parce que ça m'avait pas frappé à l'époque alors que je trouve ça complètement évident aujourd'hui ! Et puis on pense un peu aux Nomads, aussi, pour ne pas parler que d'Australie et pour cet espèce de format "garage moderne froid et bruyant", si vous voyez de quoi je cause ? Et en fait, tout ça ne rend pas ce skeud daté pour autant: ya vraiment une ambiance singulière tout du long et le son (du LP, surtout) est encore aujourd'hui tout à fait valide et paradoxalement personnel (...pourtant, avec tous les noms de groupes que j'ai cité avant...). Chouette skeud de bout en bout avec mention pour "Power men", le tube que même John Peel a passé à la radio à la sortie du LP ! Cette chanson, je pense que je pourrais continuer à l'écouter dans vingt ans, sans m'en lasser ! Après The Noodles, plusieurs d'entre eux joueront dans les fort agréables Dirty Hands, au fait.. ( Nineteen Something )

BURNING HEADS "KXLU live 1999 " CD
Ah ben ! Un groupe "pas mort" sur Nineteen Something !! Bah oui mais ce live date de 1999 donc on reste dans les clous... et puis on s'en fout, c'est toujours un plaisir, un nouveau skeud des Orléanais ! Donc voilou: un live enregistré pour une radio Californienne par un groupe alors au fait de sa "gloire" (ahaha), quand Epitath sortait leurs skeuds. Perso, c'est pas ma période préférée et pour info, les titres de cet enregistrement proviennent majoritairement de "Be one with the flames" et "Escape". Mais par contre, sans déconner, ça le fait grave de grave: grosse patate, son nickel ni trop propre ni trop crade, interprétation aux petits oignons. Je me le suis écouté trois fois d'affilée dès que je l'ai eu ! Merde, ça va bientôt faire 30 ans (oh putaiiin !!) que les Burning peuvent se targuer d'être un des meilleurs groupes français et on a là un super document, propre à enthousiasmer les fans et même à convaincre les réticents ! Un putain de bon disque de punk-rock, qu'est-ce que tu veux que je dise de plus ? Chope le ! ( Nineteen Something )

zine CAFZIC n°72
Bah dis donc, déjà 72 numéros pour le zine de Mont de Marsan ! Comme les précédents, il est partagé entre dessins et rock'n'roll et on y trouve donc des illustrations de Chester, Khrist Mirror et j'en passe et des intervious de Nightwatchers, Gerry Bright & the Stockers, Zero Gain, etc... On rajoute l'habituelle palanquée de chroniques détaillées et ça fait un bon petit moment de lecture à l'arrivée ! Si vous voulez pas vous faire chier à commander la version papier, vous pouvez le lire "numériquement" là : http://fr.calameo.com/read/0020548598e103346eca7

13 mai 2017

GOOD GOOD FEST 4, Annonay !

VENDREDI 2 JUIN

PINKU SAIDO, Japan Punk de Lyon!
https://pinkusaido.bandcamp.com/

DELETAR, D-Beat LyonSainté

GOOD GOOD THINGS, Les 10 ans
https://goodgoodthings.bandcamp.com/

AUTOSABOTAGE, Punk Rock Lyonnais

SAMEDI 3 JUIN

ADDENDA, Fast Hardcore Barcelone
https://addenda.bandcamp.com/

THE KANDINSKY COMPLEX, Pop Punk Rock
https://thekandinskycomplex.bandcamp.com/

ZERO GAIN, La marée verte
https://zerogain.bandcamp.com/

10 MINUTES LATER, Hardcore Rive de Gier

23 mars 2017

ZERO GAIN "another soundtrack to the social war" LP


100 exemplaires, pochette sérigraphiée, 12 euros, dispo chez meantime42 at wanadoo point fr, ok ?
pressage K7 sous peu...



demain !


22 mars 2017

et encore plein de choses !


OSTAVKA "s/t" LP
L'année dernière, ces cold-waveux (ahah) de l'ouest de la frônce avait sorti un agréable petit 45t, et ce coup-ci on a droit à 5 titres sur un LP. Première remarque: l'artwork est une nouvelle fois splendide, t'es vraiment content d'avoir un aussi bel objet entre les mains. Deuxième remarque: le groupe a vachement progressé depuis le 45t. Ici, tout est plus convaincant, de l'écriture à l'exécution en passant par la production. On retrouve des traits typiques de classiques de la cold-wave: arpèges à la Cure époque "Faith", ambiances froides au possible; mais ça ne sonne pas non plus complètement comme un repompage appliqué, ouf ! Parce qu'en fait, ya aussi quelques breaks bien punk et un chant féminin atypique qui relèvent le tout. A l'arrivée, c'est parfois assez proche en "communauté d'esprit" de certains trucs post-punk / anarcho-punk du genre Lost Cherees ou Rubella Ballet, tiens. Après, je pense que le fan de early-Cure y  retrouvera ses petits, hein, mais c'est pas à réserver seulement aux corbaks ahaha. Les chansons sont bien torchés, le son aux petits oignons, bref c'est carrément cool. Ya juste la durée des chansons qui m'embête un peu mais je pinaille. (Ostavka)


LITOVSK "s/t" LP
Raaah merde, j'ai mis un max de temps à le récup' ce Lp, j'ai honte ! ahaha. Comme le groupe précédent, v'là un groupe Breton qui fait dans le post-punk / cold-wave mais en version rapide et punk, on va dire. Ouais, parce que les tempos sont ici quand même plus élevés que dans la moyenne du genre et la gratte est pas tout le temps sur des plans "arpèges en son clair à fond de reverb", mais bourrine sec aussi par instants. Bref, on est à mi chemin entre Cure (encore !) et des trucs punk anglais comme Zounds ou Omega Tribe, je trouve. Un des deux chants peut aussi évoquer des trucs "moody punk" genre Observers, tiens. Quoi qu'il en soit, c'est bien bien cool, bien entraînant et le refrain de plusieurs titres s'incruste directos dans le cerveau. Bonne dynamique tout du long, le truc cohérent de bout en bout que je ne vais pas écouter qu'une paire de fois, j'en suis certain: ya assez de substance pour que je le ressorte régulièrement. Seul petit bémol: un des deux chants est parfois un brin monotone, mais ça ne m'empêche pas de vous le conseiller ! (Litovsk )


BAKOUNINE / DISPOSE "split" LP
Aaahhhh enfin autre chose que de la cold-wave uhuhu ! Non, là c'est du D-Beat... et moi, j'y connais walou, en d-beat ! En fait, le jour où y'avait le cours sur Discharge à l'université du ponk, je crois bien que je devais être en train de jouer au baby et de boire des demis dans le bar à côté ! Mais par contre, la face Bakounine me le fait carrément: ça envoie le bois bien comme il faut, c'est agressif au possible, bref j'adhère. Je trouve même que certains titres (ceux avec le chant bien punk) tirent plus sur du fast-hc à la Crudos voir même sur les trucs les plus speeds de Poison Idea... mais d'après leur gratteux, ce que je crois être du fast-core, c'est du d-beat joué à fond les ballons héhéhé ! A l'arrivée on s'en tape, c'est juste très bon. Avec l'alternance de styles de chants (certains hurlés, d'autre plus traditionnellement hard-core), ça donne presque l'impression d'écouter une compile, des fois, mais c'est vraiment pas gênant bizarrement... Par contre, j'avoue que la face Dispose, j'ai un peu de mal: d-beat / raw punk, donc, avec les paroles en haïkus et tout, mais le son est tellement bof que j'ai du mal à rentrer dedans. Et la comparaison avec l'autre face ne joue pas en leur faveur, faut avouer. (Bakounine )

Bakounine: Chroniques de tournée 2012-2016
Et zou, un des gars de Bakounine a sorti ce petit zine et c'est bien fendard: toutes les âneries faites, les plans foireux rencontrés en tournée, faut avouer ça fait toujours bien rigoler, surtout quand c'est bien écrit comme c'est le cas ici (bah ouais, c'est le copaing qui sortait "Au paul emploi", donc ça gère !). A votre place, je me démerderais pour le choper. (boudoumterror at riseup point net)

ROTTEN EGGS SMELL TERRIBLE n°33
Terrible ! Le nouveau numéro du zine à Thierry ! En fait, cette fois il s'est fait un peu aider: Val de La Faute à Qui ? a interviewé Torquemada, Lolo de l'Oreille Cassée a interviewé Val du mythique zine Havrais Aliénation et ya aussi une nouvelle de Fred de Fort Gono et une autre (hilarante) d'un autre gars qui est décidément partout ! On rajoute des tas de trucs sur Washington Dead Cats, Headliners, Julie Colère, etc... du punk, de la oi!, du rock'n'roll dans tous les sens ! Indispensable, bien entendu. (3 euros + port: Mundodrama, BP 17, 12450 Luc la Primaube)


SEB and the RHAA DICKS "pop apocalyptique" CD
Deuxième album de cet excentrique lyonnais amateur de chaussettes de couleurs flashy. On retrouve les même éléments que sur le précédent: pop bricolée, punk tubesque, folk brinquebalante, new-wave iconoclaste, garage fantaisiste. Je sais pas vous, mais moi des fois il me rappel Camper Van Beethoven; mais si ces derniers avaient été une seule personne hyper-active hihihi ! Encore une fois, il arrive à nous pondre quelques petits hits évidents, turbulents et enjoués. Et encore une fois, j'ai un peu du mal à m'enfiler tout l'album d'une traite car il est épuisant, c't'homme là ! Le disque sort aussi en LP, et c'est vraiment le truc impecc' si vous en avez marre des groupes super codifiés ! (Seb & the rhââ dicks )

SLOW SLUSHY BOYS "whelk time ! 1994-1997" CD
Ah tiens, une sorte de best-of des savoyards reprenant des titres de leur deux 10' de 1995 et 1997 et de certains 45t de la même époque. Remarque, ça tombe bien, vu que ces disques doivent être épuisés depuis belle-lurette, j'imagine. Perso, c'est ma période préférée du groupe, la transition entre le garage 60's des débuts et la soul / r'n'b qu'ils pratiquent depuis bien quinze ans. A cette période, ils naviguaient dans un mélange de british-beat et de r'n'b revu par les groupes garage US des sixties, et leur son était vraiment super agréable, classe et racé. On notera une reprise excellente des Real Kids et plusieurs chansons qui rappellent finalement les Kinks: bonnard ! (Larsen )


21 févr. 2017

deux trucs indispensables !

MOVING TARGETS "The other side - Demos & sessions" LP
Argghhhhh ! Quelle bénédiction, ce skeud ! Des demos et sessions radio de 1983 à 88 (avec 4 titres de 2007 en plus) d'un des plus attachants des groupes ricains des années 80 ! Leur premier album reste pour moi un des meilleurs disques de post-HC mélodique US, à la lutte avec ceux de Hüsker Dü et des Nils, et les trois LP suivant sont certes moins essentiels, mais tous au dessus de la moyenne quoi qu'il en soit. Et la sélection ici présente est mortelle: "Faith", "Less than gravity", "Always calling"... tous les tubes du groupe dans des versions sensiblement différentes mais excellentes, arf c'est juste le gros panard des familles. Plus surprenant: ce disque s'écoute finalement comme un vrai album, on est loin d'une collection de fonds de tiroir, chaque titre mérite réellement sa place sur un chouette vinyl noir. Ils avaient pour eux un talent mélodique hors pair, une sensibilité singulière et trois musiciens sur-compétents et inventifs. Complètement indispensable, meilleur skeud punk-rock de l'année alors qu'on est encore qu'en février ! (Boss Tuneage)

"ACTION TIME VISION - A story of independent UK punk 1976-79" 4 CD
Hé bé putain, quel chouette coffret ! Le principe est dans le titre: que des titres punk anglais de la fin des 70's, sortis sur des labels indépendants. 111 chansons sur quatre CD, et un chouette livret informatif pour moins de 40 balles... Alors of course, on retrouve quelques classiques absolus (Damned, Sham 69, The Fall, S.L.F., Joy Division, Ruts, Cockney Rejects...) et les standards de groupes de deuxième division répondent aussi présent ( Killjoys, Menace, Rudi, Art Attacks...); mais on y pêche tout de même des tas d'obscurités, dont des trucs complètement tueurs. C'est un peu ce que Soul Jazz a voulu faire avec ses compiles punk, mais ya juste quatre ou cinq fois plus de titres ! Et je dois dire que pour les trucs obscurs, le son est généralement deux fois meilleurs que sur les Kill By Death, Bloodstains, Back To Front et autres compiles bootlegs. Et puis merde, pour le prix d'un des 45t compilés, vous avez quand même un panorama quasi complet de l'époque. Je vous ai dit qu'en plus, ça enfonce la zik actuelle une main dans le dos ? Pas besoin, j'imagine... Moi, c'est bien simple, je me suis ouvert le fabuleux bouquin "45 revolutions - 1976-79" de Mario Panciera (le meilleur bouquin sur le punk de tous les temps, qui décrypte TOUS les 45t de ces années là) et j'ai appuyer sur lecture: plus de 4 heures de plaisir intense ! (Cherry Red)


19 janv. 2017

quand y'en a plus...

... bah ouais, y'en a encore, dis-donc !

STRONG AS TEN "covers fifteen strong covers" LP
Héhé, les thrashers de Metz nous livre là un album de reprises sous une superbe et hilarante pochette (et insert) de Nagawika. Cette pochette bute, sans dec' ! Et le contenu est excellent aussi, alors que l'exercice est plutôt périlleux.  Alors bien entendu, quand ils reprennent des trucs de thrash-metal, je peux pas trop juger de la qualité de la reprise vu que je connais pas les originaux ! Mais ils s'attaquent aussi à des titres des Big Boys, Reagan Youth, Black Flag, Los Crudos, DRI, Drop Dead et j'en oublie, et ça passe aussi bien qu'un chivas regal 25 ans d'âge ! Super ludique, complètement bonnard. Ah !, j'allais oublié: ya aussi une très bonne reprise de "Helter skelter" où il se sont bien lâchés ! Je leur soumet d'ailleurs l'idée de reprendre l'album blanc dans son intégralité: ce serait vraiment marrant, ça, ahaha. En fait, le seul truc chiant c'est que l'étiquette du rond central n'est pas "percée", faut donc la déflorer avant d'écouter le skeud ahaha. Magnez vous, ya que 100 copies en vinyl mais il y aura aussi une version K7, ouf ! (Destructure)

SHORT DAYS "bleak city E.P." 7'
J'avais bien aimé les précédents trucs de ces Lillois et je suis pas déçu par ce nouveau skeud ! Bon, c'est certain, on sent toujours l'envahissante influence des Observers / Red Dons mais je trouve que sur ce disque, ils sonnent moins résolument "moody punk moderne" et même parfois plus comme Agent Orange à l'époque de "Living in darkness", tiens. Du punk mélodique et ombrageux, avec des refrains accrocheurs et un son aéré, quoi. C'est vraiment très cool, et en plus je trouve la pochette juste parfaite, avec sa chouette photo tirée d'un des mes films préférés (le mésestimé... "Meantime" !). Chopez le ! (No Glory)

KINO "demo" CD-R
Et zou, un duo toulousaing au sein duquel on retrouve un vieil activiste stéphanois, membre de Spit ou Too Drunk To Dub en son temps ! Mais là, on est pas dans le punk-HC ni dans le punky-reggae: les titres sont tous des instrumentaux, agréablement dispensés par un ukulélé, une basse et une boite à rythme (qui sonne d'ailleurs plus comme une batterie). Pour vous donner une idée du truc, je dirais que ça sonne parfois comme les Minutemen dans leurs moments les plus electro-acoustiques, comparaison qui veut aussi dire que j'aime bien, ahaha ! Alors ok, des fois je me dis "putain, y'aurait un chant, ce serait encore meilleur", mais les deux instruments savent te poser une ambiance singulière et les lignes mélodiques malines te prennent par la main sans problèmes. Et puis, c'est pas du tout-mou pour les babeloches, hein, ça reste entraînant et dynamique. L'emballage linogravé est juste splendide, en forme de cerise sur le proverbial gâteau. (infrabars at gmail point com)

SHOT DOWN chapitre final
Ah le con ! (le con ! le con ! le con !), voilà-t-y pas que le gars Mickson décide d'arrêter son zine... beuhhhh. Donc là, c'est vraiment le dernier numéro, ce qui me fait bien chier vu que je me demande où  je vais trouver des tonnes de chroniques ultra bien tournées de "pop teen trash sous-culture" maintenant, moi ?  Et ouais, comme d'hab', donc, une chiée de films, séries, disques, comics loués avec son sens inimitable de la formule; le truc qui te permet de t'orienter sur des choses que tu n'aurais sans doute jamais pensé à choper sans ça... Bref, je suis pas content-content... (micksoune at gmail point com)




10 janv. 2017

2017, ce sera la merde...

... comme en 2016, mais ça doit pas nous empêcher de nous vautrer dans la contre-culture !

DEATH OR GLORY "fearless" LP (+ CD)
Les Rennais reviennent avec un nouveau skeud, 2/3 ans après le précédent. Ya comme un virage post-punk sur ce skeud, avec plusieurs plans qui m'ont furieusement rappelés Gang Of 4, tiens ! On va dire que c'est ce qui ressort le plus; plus en tous cas qu'une filiation directe avec un groupe qui avait une chanson nommé "Death or glory", héhéhé. C'est super carré, très bien mis en place, on sent clairement l'attention porté aux moindres détails. Par contre, j'ai toujours un peu ce problème avec le groupe: c'est produit à la "super pro", extrêmement propre et on sent toujours le groupe un peu bridé dans l'interprétation. Bref, on aimerait bien que ça parte un peu plus en couille, quoi ! Mais c'est un disque costaud, cohérent, et dont les bénefs seront reversés aux inculpés des mouvements contre la loi travail, ce qui est carrément cool, convenons en !
(No Glory)

DECRANEO "sacrilegio" 7'
Han ! cool ce nouveau skeud des espagnoles ! Toujours du punk à fond les balloches, un peu UK82, un chouilla hardcore avec un soupçon de punk espingoin des 80's... et un super chant féminin à la fois gueulé et mélodique, plein de morgue et de hargne, avec ce ton aigrelet typique du coin ! Je comprends queud' aux paroles, mais elle a l'air d'être énervée !! Une chouette petite rondelle de punk sans concessions et ces temps-ci, croyez moi, j'ai parfois besoin de ce genre de trucs ! (No Glory)

 MONTANA / ORNITORRINCOS "split" LP
Montana viennent de ritalie et balancent 4 titres à mi chemin entre les Ramones et le early-HC Californien: simple, carton, efficace ! Avec un chant en Italien qui va bien et un son dans le style garagesque mais pas crade pour autant. Bonne découverte, tout comme celle des Ornitorrincos qui nous viennent du Brésil et oeuvrent finalement dans un style assez similaire, un peu HC à l'ancienne mais toujours très rock'n'roll. Le chant est un chouilla plus mélodique que leurs comparses Italien et je dois avouer que "Inverno" est un chouette petit tube des familles ! Je me suis laissé dire que certaines personnes n'aimaient pas la pochette, perso je la trouve splendide !
(No Glory)

BLANK SLATE "demo 2015/2016" K7
Il y a encore quelques temps, Blank Slate s'appelaient Coup D'Etat et leurs sets étaient constitués de reprises de Circle Jerks (forcément !). Sur cette k7, ils reprennent les Jerry's Kids et le meilleur titre de Career Suicide. Et c'est à ces derniers qu'ils me font un peu penser, ou alors à The Freeze, bref c'est du punk-HC véner mais pas bourrin, comme il se faisait au début des 80's de l'autre-côté de l'atlantique. En tous les cas, le groupe de Périgueux promet de bien bons trucs avec cette démo (la plus vieille a un son un peu limite, mais bon...) certes encore perfectible, mais bien enthousiasmante ! "Minamata" te rentre dans le crâne pour ne plus en sortir !
(No Glory)

DAG NASTY "cold heart / wanting nothing" 7'
Argh, complètement oublié de parler de ce petit 45t sorti ya déjà un bon paquet de mois ! Dag Nasty ont eu la bonne idée de reformer le groupe initial, donc avec Shawn Brown et pas l'autre réac' de Smalley. Du coup, la face A sonne comme un titre de Red Hare ou Swiz, hardcore méchant à la DC-style ! Bien, mais pas à se réveiller la nuit. Par contre, la face B vient taper dans un truc plus mélodique dans la tradition de leurs plus grands disques, et là c'est l'orgasme: tout est parfait dans cette chanson, la moindre note, le moindre break, la plus subtile intonation de voix ! Clairement ma chanson préférée de 2016 ! Bravo, les vieux. (Dischord)


TEENAGE FANCLUB "here" LP
Aaahhh, qu'est-ce que je suis content que mes écossais préférés daignent nous pondre un skeud tous les cinq ans ! Sincèrement, je ne vois qu'eux à encore réussir cette pop parfaite, la pop des quatre B (Beatles, Beach Boys, Byrds, Big Star)... oui, pasque les trois B, c'est autre chose, hinhinhin. Rien ne change vraiment chez eux, et c'est très bien comme ça: de belles chansons ouvragées aux mélodies lumineuses, un humanisme revendiqué tout sauf gnian-gnian, et toujours un ou deux tubes par disque qui ridiculise la concurrence à chaque fois. LP de 2016 ? Chez moi, oui ! (Pema)

CARAQUES "décharge radio" K7
Un obscure et mystérieux groupe déjà coupable d'un LP publié par un label Burkinabé ya deux ou trois ans revient ici avec une jolie K7 pailletée. D'ailleurs c'est bien chiant, j'en ai plein les doigts de ces paillettes à chaque fois que je sors la K7 de son étui, ahaha ! Et leur style musical est ma foi autant déstabilisant que leur identité floue... Enregistré en live, il me semble, ça alterne entre plages bruitistes et boucles rythmiques pesantes et agressives: ça gueule, ça incorpore bruits et instruments venus de nulle part, ça tabasse méthodiquement. En fait, c'est un peu Captain Beefheart qui jamme avec Jesus Lizard sur des reprises de Can, enregistré sur un poste à K7 ! Sous trips. C'est parfois un peu éreintant, mais ya toujours un moment où il se passe quelque chose de chouette. (Mange des chenilles)


TRASH TIMES n°7
Ouaarghh, un nouveau numéro du meilleur zine de France ! Et celui là, c'est du costaud: entièrement consacré au diable ! Tout ce qui tourne autour de Satan dans la culture populaire (cinéma, comics, rock'n'roll...) a droit à des articles fouillés, complets et passionnants à lire. Un boulot de dingue sous une présentation à tomber à la renverse, comme toujours. Juste complètement indispensable ! (pour les stéphanois, j'en mettrais dans la semaine à L'étrange Rendez-vous, la librairie de BD en face de la bourse du travail !). (Trash Times)


DEMAIN LES FLAMMES n°1
Héritier de Plus Que Des Mots, un nouveau zine Toulousain qui part sur les mêmes bases que son prédécesseur: format livre, couverture sérigraphiée, présentation sobre et sujets divers et variés. Ici, on trouve de chouettes photos de punks par Martin Sorrendeguy, un article très sympa sur les polars sous le régime nazi, un autre tout autant attachant sur le zamrock (le rock produit en Zambie lors des années 70).  On rajoute une adaptation en bande-dessinée d’une nouvelle de Werner Berbengruen et une interview croisée de deux intellectuels du punk (ahaha) pour "penser autrement l'histoire du punk" qui me fait dire que c'est pas gagné, vu que je n'ai rien vu de neuf sous le soleil dans leurs propos alambiqués et sur-orientés. En tous les cas, c'est plusieurs de lecture parfaite pour peu qu'on ait un peu de curiosité, et je vous le conseille chaudement ! Pour le commander à l’unité, vous pouvez envoyer 10 € (port compris) à Demain les flammes / 3, rue des Cheminots / 31500 Toulouse. Chèques à l’ordre de « Demain les flammes ».

8 janv. 2017

ZERO GAIN modern blues about...



Oi!
ZERO GAIN, punk rock de Saint-Etienne (aka la capitale des taudis !).
Enregistrement qui sortira peut-être en k7 avec un mix sensiblement différent (ou pas) et qui sortira aussi peut-être en vinyl un de ces 4 (ou pas !).
ça se passe là:
https://zerogain.bandcamp.com/album/modern-blues-about-work-unemployment-drinking-football-another-soundtrack-to-the-social-war
bises !

5 déc. 2016

Secours Pop'

Les Pères Noël verts permettent aux enfants, aux jeunes, aux familles, aux personnes âgées ou isolées, de fêter Noël et la nouvelle année dans la dignité.
Grâce à eux, depuis 1976, le Secours populaire peut proposer aux enfants et aux familles en difficulté : des jouets, des livres, des colis alimentaires festifs... sans oublier des parades, sorties, spectacles, places de cirque ou d’évènements sportifs, goûters, repas au restaurant… partout en France, mais aussi au-delà des frontières, grâce au réseau associatif du Secours populaire dans le monde.
Et si vous deveniez un père Noël vert ! Avec le Secours populaire, donnez un coup de main au Père Noël !

La hotte du SPF

Pour mener à bien cette mission, les Pères Noël verts multiplient les activités solidaires permettant de collecter des dons financiers, des jouets neufs et des produits gastronomiques.
En effet, cette période de l’année, particulièrement difficile, doit être un moment de fête pour tous !
Chaque année, avec la montée de la pauvreté, la tournée des Pères Noël verts est de plus en plus difficile, c’est pourquoi, le Secours populaire invite chacun à soutenir cette grande campagne de Noël à  l’occasion des initiatives organisées, pour apporter un peu de chaleur, de réconfort et de dignité aux personnes en difficulté, de plus en plus nombreuses à franchir les portes de l’association.
Pour les bénévoles, il existe de nombreuses manières de s’engager, selon les disponibilités, par exemple : en déposant des tirelires chez les commerçants, en participants aux stands paquets-cadeaux à la sortie des magasins, en collectant des denrées alimentaires festives dans les grands surfaces ou encore en organisant des arbres de Noël.

Les Pères Noël verts sont aussi soutenus par les entreprises, fondations et personnalités.
152 000 enfants ont reçu un cadeau grâce au SPF en 2015
Afin d'amplifier la mobilisation pour les fêtes de fin d’année pour l'année 2016, le Secours populaire lance un mini-site "Devenez Père Noël vert".